AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 “ Café du centre ville, 10 : 30 a.m ” [Preston R. Cook]

Aller en bas 
AuteurMessage
James R. Cook
« Eyes of the Tiger »
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 01/04/2009

ABOUT YOU
Puissance:
70/100  (70/100)
Pouvoirs:
Relations:

MessageSujet: “ Café du centre ville, 10 : 30 a.m ” [Preston R. Cook]   Sam 4 Avr - 20:37

« ... Pour l'instant le crime reste un mystère pour la police de San Francisco, aucun suspect, aucune trace... »

James écoutait d'une seule oreille la voix pseudo-captivante du présentateur radio. Le son n'était pas bien élevé et notre jeune homme était plus concentré sur le fait qu'il n'allait pas tarder à arriver dans le café plutôt que l'affaire irrésolue. Il se contenta de jeter un coup d'oeil lassé vers sa vieille radio en marmonant :

« Saloperie de démon ! »

Parce que c'était forcément un de ces êtres infâmes. Au fil des années James avait apprit à voir les forces de l'ombre partout. Derrière la presque totalité des crimes se trouvait un démon. Le monde magique était beaucoup plus présent qu'on ne pouvait le penser de nos jours. Les forces du mal, loin de rester cachées en enfer se faisaient de plus en plus présentes à la surface de la Terre. Mais d'un côté, tant mieux, ça faisait du monde à descendre, comme se disait James.

Il prit un virage serré et se gara dans la foulée devant le petit café du centre ville. Là il coupa le contact et observa sa montre. Deux minutes d'avance. Il sortit de sa belle Chevrolet Impala. La porte se ferma dans un grincement qui lui était propre et, fiert, James l'observa avec un petit sourire. Ah sa voiture, on pouvait clairement dire qu'il y tenait !
Il prit sa veste en cuir qui était sur la plage arrière et la lança sur son épaule avant d'aller d'une démarche décidée vers le café.

James s'était réveillé étonnament tôt ce matin là. Il avait prit soin de ne pas réveiller son petit frère qui dormait encore. Après s'être préparé il avait griffoné à la va vite un mot et l'avait laissé sur le frigidaire. “ Café du centre ville, 10 : 30 a.m
Durant les quelques heures entre le moment où il était sortit de l'appartement et l'heure du rendez vous James était allé à la pêche aux informations. Tous se qui était suspect, il en prenait note dans un coin de son crâne ou encore dans son petit carnet qu'il avait toujours sur lui. Des infos sur quoi me demandez-vous. Des infos sur les démons bien sûr.
On était chasseur ou on ne l'était pas. James était un chasseur. Un chasseur de démon. Et cela depuis toujours. Toute sa vie tournait autour de ça, ce "métier" conditionnait tous ses actes. Chaque matin il se demandait sur quelle créature il allait tomber. Bien rares étaient les jours où il n'avait rien à faire d'ailleurs. Aujourd'hui, c'était plutôt tranquille. Il y avait ce message à la radio, plus quelques informations récoltées dans les journaux rubrique “ Faits divers ” ou encore quelques traces repérées dans les quartiers les plus mal famés. Mais rien de pressant.
Seulement, James n'attendait pas qu'on l'attaque pour agir, il ne se contentait pas de vivre avec les démons comme s'ils étaient un mal incurable. Il les traquait. Il les traquait car il savait qu'ils étaient là, autour de lui, partout, tout le temps, à chaque instant. Cette pensée le répugnait carrément.

James poussa la petite porte du café. Tout de suite les odeurs de vapeur de la caféïne lui parvint aux narines qui frémirent légèrement. Il s'avança avec assurance, toujours, et alla jusqu'au comptoir où il commanda un café ainsi qu'un petit déjeuné classique. Il n'avait pas encore mangé ce matin. Lorsqu'il se levait trop tôt c'était impossible pour lui. Il n'avait pas faim. Et étant donné qu'il avait ouvert les yeux à sept heures du matin... Preston lui, aurait sans doute mangé, ou bien il avait attendu le rendez vous de ce matin. Enfin, s'il arrivait à ce rendez vous. James regarda de nouveau sa montre. Il était 30.
Ce ne fut que cinq minutes plus tard que la porte s'ouvrit faisant tinter la clochette. James était en train de manger ses pancakes. Il s'interrompit et se retourna, les joues gonflées car il avait la bouche pleine. Il reconnu tout de suite son frère qui entrait là. Il avala rapidement, trop vite sans doute car il manqua de s'étouffer. Lorsque Preston le rejoignit au comptoir, James ne lui accorda qu'un furtif regard et bu une gorgée du café qui était à côté des pancakes.

« J'te ferais remarquer que t'es en retard ! Qu'est ce que t'as encore fait la nuit dernière ? »

Comme si il s'agissait d'une mauvaise habitude. Alors que des deux frangins Cook, celui qui sortait le plus, c'était quand même lui, James. Ce dernier releva la tête en souriant à son frère et lui adressa une petite tape amicale dans le dos en guise de bonjour. Une nouvelle journée s'annonçait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Preston R. Cook

avatar

Nombre de messages : 5
Age : 27
Localisation : Oulà !!!
Emploi/loisirs : Hunting Demons !
Date d'inscription : 23/03/2009

ABOUT YOU
Puissance:
100/100  (100/100)
Pouvoirs:
Relations:

MessageSujet: Re: “ Café du centre ville, 10 : 30 a.m ” [Preston R. Cook]   Dim 5 Avr - 17:21

    Ne pensez pas que chasser les démons, entrer dans le Business Familial, comme les initiés disaient, s'était imposé immédiatement à l'esprit de Preston. Nan, en fait, pour être honnête, cette vie l'avait répugnée, mais il l'avait vécu jusqu'à ses 18 ans, jusqu'à l'obtention de son diplôme du lycée. Il avait fait tout ce qu'on lui demandait, à la perfection, mais sans jamais chercher à en tirer de la satisfaction ou du plaisir. Il n'y avait jamais mis son cœur, mais n'avait pas non plus garder les mains dans les poches. Du gâchis, selon les propres mots de son père, parce qu'il était doué, et qu'il était redoutable, mais lui, décidément, ça ne le branchait pas du tout.

    Alors, il avait décampé, dès qu'il l'avait pu. Oh, il n'était pas parti avec les honneurs, nan, il avait planté Alexander et James, son père et son frère, alors que tous deux étaient à la chasse et qu'il était resté au motel, à faire des recherches sur le net. Il leur avait laissé un mot, un petit morceau de papier sur lequel il avait grifonné une mince explication, disant seulement qu'il jetait l'éponge, que ce n'était pas pour lui, qu'il partait. Il n'avait pas laissé d'adresse, parce qu'il savait que James saurait toujours où le trouver et avait filé à l'Université. Les premiers temps, ça avait pas été particulièrement simple, parce qu'il s'attendait toujours à être tirer du sommeil à n'importe quelle heure, à ne pas envisager le lendemain, à toujours bouger. Mais il s'y était habitué et avec plaisir même !

    Alors, le retrouver à chasser aujourd'hui, ouah, quelle surprise et quel changement ! La vie avait décidé de contrarier ses plans, elle lui avait arraché sa petite amie, et retour à la case Affaire Familiale pour lui ! Mais les choses avaient changé, désormais, Alexander n'était plus là, et lui se jetait corps et âme dans la Chasse …
    Lorsqu'il se réveilla, il avait encore un pied dans le sommeil. Il ne fit pas de vieux os dans son lit, lorsque son appel à James resta sans réponse. Où était il encore allé traîner celui là ? James était encore plus hyperactif que lui, et dur de le garder en place ! Bref, se rendant dans la cuisine, et se dirigeant vers le frigidaire, il y décrocha le mot de son frère. Ok, au moins, il savait où le trouver … Il jeta un coup d'œil à sa montre … 10 h ! Il serait à la dèche, même en prenant le taxi le plus rapide, parce que, oui, James était bien gentil à lui fixer rendez vous, mais il était parti avec la voiture.
    Il ouvrit le frigo, mais peine perdue, il était vide. James avait encore zappé de faire les courses ! Alors, rien à emporter pour caller sa faim !

    Il sortit de leur appart' et prit le premier taxi qu'il croisa, lui indiquant l'adresse. En attendant, il ouvrit son sac et en sortit son ordinateur portable, l'un de ses meilleurs amis et alliés. La veille, il avait veillé jusque tard, sautant de lien en lien sur le net, pour étudier des affaires qu'il trouvait lié entre elles. Il n'avait même pas le souvenir d'avoir stopper ses recherches et d'être allé se coucher … Les bières buent la veille n'avaient pas aidé !

    Lorsqu'il poussa la porte du café, il repéra de suite son frère, accoudé au comptoir, alors que bon nombre des clients le fixaient, lui. Sa carrure était si rare que ça ? A croire que tout le monde s'attendait à ce qu'il se prenne un lustre, ou rase le plafond, un truc dans le genre ! James avait la bouche pleine, on aurait dit un hamster, mais il se garda de lui en faire la remarque, du moins, tant que lui avait encore l'estomac vide.


    En retard … Ouais, t'es bien gentil, mais t'avais pris la voiture ! J'ai dû marcher pour trouver un taxi !

    Il commanda dans le même mouvement un croissant et un café, tout en se prenant la tape amicale de son aîné dans le dos … Sympa le frangin !

    Et si tu veux tout savoir, je cherchais des infos sur les Sirènes … Tu sais pas combien d'hommes mariés ont été retrouvé morts à San Francisco !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James R. Cook
« Eyes of the Tiger »
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 01/04/2009

ABOUT YOU
Puissance:
70/100  (70/100)
Pouvoirs:
Relations:

MessageSujet: Re: “ Café du centre ville, 10 : 30 a.m ” [Preston R. Cook]   Dim 5 Avr - 18:01

James essaya de contenir son rire mais décidément c'était pas facile. Il finit par s'esclaffer. C'est vrai qu'il n'avait pas du tout penser à comment Preston allait venir au point de rendez vous étant donné que c'était lui qui conduisait sa chère Impala. Mais de toute façon ça se serait terminé comme ça. Comme si James avait pu laisser la voiture à son frère ! Personne d'autre que lui ne conduisait la voiture. C'était un fait, certes un peu égoïste mais c'était tout de même un fait. La Chevrolet Impala était à James. C'était James qui conduisait la Chevrolet Impala. What else ?

James avala le reste de son café. Dehors, il faisait beau. Comme souvent à San Francisco à cette période de l'année. Le soleil illuminait les rues du centre ville, et filtrait à travers la grande vitrine du café pour éclairer les deux frères qui se retrouvaient ce matin là. Le visage de Dean était quant à lui bien réveillé et il avait bonne mine. C'était sans doute dû au fait qu'il avait dormit comme un bébé. Il ne c'était pas couché trop tard et s'était réveillé il y a déjà trois heures et demi du coup il avait eu le temps d'émergé. Au contraire de Preston. James pariait son pistolet qu'il c'était levé il y a moins d'une heure. Ne serait-ce que par ses petits yeux on le voyait tout de suite. James se stoppa dans l'observation de son frère qui commençait à devenir un peu bizarre. D'une voix détendue il répondit à Preston :

« Tu n'avais qu'à courir au lieu de marcher pour trouver un taxi. »

D'accord, James n'était pas toujours le frère le plus gentil du monde, mais une chose était sûr c'est qu'il aimait son petit frère et qu'il faisait tout pour le protéger. Depuis que Preston était revenu de son "Break" comme ils disaient, James faisait plus attention avec lui. Bien sûr il continuait de le chambrer, comme tout grand frère se doit de faire mais il craignait tellement que Preston ne le quitte de nouveau pour vivre une vie calme et loin des démons qu'il essayait de le préserver un maximum. Le plus discrètement possible bien sûr car si ledit Preston s'en apercevait, dieu seul sait comment il réagirait.
James n'avait jamais compris pourquoi Preston n'avait pas voulu de la vie de chasseur de démons, pourquoi il était partit à l'université dès ses dix-huit ans. Les deux frères Cook étaient très différents et James lui, n'avait jamais rêvé d'une autre vie. Il adorait son "métier".

Preston commanda des croissants. James regarda la serveuse le lui apporter avec un petit regard envieux. Il avait déjà presque terminé ses pancakes ! Ooh, James et la nourriture... une grande histoire d'amour. L'aîné Cook se résigna et reprit sa dégustation de pancakes un peu plus lentement de façon à faire durer son petit déjeuné pour ne pas avoir à regarder son frère manger trop longtemps, sinon c'était sûr, James se recommanderait quelque chose et après c'était Preston qui allait le regarder manger et tout cela se transformerait en un cercle vicieux, qui sait les frères Cook allaient peut-être manger jusqu'au soir ! Enfin.. reprenons.

Et si tu veux tout savoir, je cherchais des infos sur les Sirènes … Tu sais pas combien d'hommes mariés ont été retrouvé morts à San Francisco !

Ça commençait. On engageait le sujet intéressant du jour. Les démons. Enfin plutôt les Sirènes dans le cas présent. C'était la raison qu'avançait Preston pour justifier son retard. James réfléchit deux secondes. Ooh il connaissait la réponse en ce qui concernait les hommes mariés.. Pour finir il sortit son petit calepin et fouilla dedans. Hommes mariés disparus.. hommes mariés disparus.. Ah voila !

« Hmm.. Je dirais six. Ouais tu t'en sors pas mal. De mon côté je suis allé voir à la sortit du bar qu'on avait repéré et j'ai trouvé une multitudes de traces sur les murs. Trace de boules de feu si tu veux mon avis. Il faudra qu'on aille y jeter un coup d'oeil un de ces soirs. »

James balayait du regard son calepin, tournant rapidement les pages pour retrouver un autre élément intéressant, l'air concentré. Au bout d'un moment il finit par ajouter, pris dans ses notes :

« ... Alors numéro de la brune sexy est le 555 2... Euh non pas ça, oui plutôt ça.. J'ai entendu à la radio qu'un type avait disparu mystérieusement, ça a peut-être un rapport avec tes Sirènes. »

*Bon rattrapage...* Songeait-il. Oui il est vrai qu'il s'était accordé une petite pause pour parler à cette "brune sexy", mais Preston était habitué à se que son frère se conduise comme ça. James était un séducteur, il adorait draguer les jolies demoiselles. Encore une fois au contraire de son frère. Preston n'était pas du tout comme ça et James en déduisait que c'était sans doute du à la mort de sa petite amie qui était tout de même encore assez récente. Souvent, James poussait Preston à se trouver une fille mais c'était pas si facile ! Qu'est ce qu'il était sérieux celui là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Preston R. Cook

avatar

Nombre de messages : 5
Age : 27
Localisation : Oulà !!!
Emploi/loisirs : Hunting Demons !
Date d'inscription : 23/03/2009

ABOUT YOU
Puissance:
100/100  (100/100)
Pouvoirs:
Relations:

MessageSujet: Re: “ Café du centre ville, 10 : 30 a.m ” [Preston R. Cook]   Mar 7 Avr - 15:09

    Parfois, les gens se posaient de drôles de questions sur le "couple" que James et lui formait. Ils étaient frères, ce qui n'implique donc pas qu'ils soient obligatoirement semblables. Loin de là même ! Preston était beaucoup plus ... Beaucoup moins ... Que son frère ! Vous avez pas tout compris, normal !
    C'était vrai, après tout, bien qu'élevé par le même père, si on peut parler d'éduction, dans le sens où Alexander, leur paternel, était sans cesse parti des motels, qu'il passait en coup de vent. Preston ne doutait pas de son amour pour lui, il l'aimait même sans doute trop, le prenant pour un gosse, même une fois les 14 ans passés et après l'avoir dépassé d'une bonne tête. Pour Alexander, ses deux fils devaient suivre son exemple, suivre ses pas, ses traces, alors que pour Preston, c'était tout le contraire ! Cette vie, après tout, ne lui avait jamais réellement apporté beaucoup, il n'avait rien derrière lui jusqu'à ses 18 ans en tout cas. Il était allé d'école en école, puis de collège en collège, de lycée en lycée ...

    Or, si l'on comparait ce qu'il avait obtenu en seulement quelques petites années en allant à l'Université, le paradoxe était immense. Mais désormais, beaucoup de choses avaient changé pour lui, et il commençait à comprendre : sauver des gens, faire la lumière sur des centaines de meurtre, ça y est, il avait saisi la chose ...
    L'Impala, sujet tabou, ou pas ! C'était juste que James se comportait très posséssivement dès qu'ils en parlaient : en tant qu'aîné, il avait décrété qu'elle était à lui, lorsque leur père avait disparu de la circulation. Preston ne s'y était pas opposé, il préférait pianoter sur son ordi, relire ses notes ou rester plongé dans de vieux ouvrages durant leurs multiples chevauchées sur la route, que James soit alors au volant était préférable ! Mais il était vrai, que, parfois, lui aussi aurait aimé conduire l'Impala, mais elle était plus que le joujou de James, c'était son bébé, incroyable, nan ?!


    Courir ? ... Je suis pas SuperMan James ! Et encore moins Flash ! Tsssssssss !

    Du James tout craché ça ! Il lui répondait du tac au tac, sans chercher à savoir si son propos tenait la route ... Mais il ne lui en voulait pas, il était trop tard pour faire changer son frère, et puis, ce côté de caractère était l'une des multiples choses qui le faisait le suivre ...
    Il capta le regard envieux posé par James sur sa commande. Cette fois, c'était une chose qui les rapprochait quelque peu : la bouffe ! Bien que Preston soit loin d'être aussi gourmand que son frère ! S'ils leur arrivaient d'enchaîner Burger sur Burger, c'était pour des raisons différentes : James se goiffrait, lui ne faisait que relever le défi, mais attention, aucun d'eux n'allait faire ami ami avec les Wc après ! Trop la classe pour ça !


    James farfouilla dans ses poches et en sortit un calepin, tout chiffoné, une épave de l'avis même de Preston, mais c'était son James tout craché, encore une fois ! Il lui indiqua le chiffre trouvé, il ne savait pas trop comment, mais c'était le bon, ce qui constituait l'intêret principal, n'est ce pas ? Bien joué le grand frère ! Il le tuyauta sur ses découvertes à lui, et Preston haussa les épaules.

    Si tu veux, après tout, ça coûte rien d'essayer. Il faudra juste voir avec les filles si elles n'ont rien trouvé de leur côté !

    Echo et Elizabeth ... Soyez en sûr, où que les frères Cook soient, elles ne sont pas loin ! Des amies, d'excellentes amies, surtout pour James, n'est ce pas ? Bref, James continuait de relire ses notes, et dérapa quelques peu avec ce numréo de téléphone ...

    James ... Tiens, manges et tais toi, ça vaut mieux !

    Preston leva les yeux au ciel, et lui tendit la moitié non entamée de son croissant. Il pourrait résister, ce n'était pas une moitié de croissant en moins dans son estomac qui allait le faire mourir de faim ! Les filles ... Petit sujet de divergence pour eux deux, James enchainant les relations d'un soir, Preston restant hermétique à l'amour depuis la mort d'Alyssa. A quoi bon aimer ? Il perdrait de toute manière l'élue de son coeur !

    J'imagine que ces indices sur la présence de sirènes sont dûs à la proximité de la mer, et des espaces humides ... Mais rassures toi, t'as rien à craindre, tu n'es pas marié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James R. Cook
« Eyes of the Tiger »
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 01/04/2009

ABOUT YOU
Puissance:
70/100  (70/100)
Pouvoirs:
Relations:

MessageSujet: Re: “ Café du centre ville, 10 : 30 a.m ” [Preston R. Cook]   Sam 11 Avr - 0:09

Preston, c'était la personne qui comptait le plus pour James. C'était vraiment la seule personne pour qui il pourrait faire n'importe quoi, donner jusqu'à sa vie, et bien plus encore. Lorsqu'il n'était pas près de lui -même si il ne l'avouerait jamais- James était complètement déboussoler. Il avait véritablement besoin de lui pour fonctionner correctement, ok ça faisait vraiment frère posséssif mais James était vraiment content que Preston soit revenu. Sans lui il avait vraiment l'impression d'être seul au monde. Même si il y avait leur père, c'était pas du tout pareil.
Lorsque Preston s'écria qu'il n'était pas SuperMan, James étouffa encore une fois un petit rire. Aah James on ne le changerait pas. Très loin, même à des années lumières de se sentir coupable d'avoir prit la Chevrolet sans même penser à comment son frère allait venir. Cela l'amusait plutôt. Mais de toute manière Preston était débrouillard et prendre un taxi ne pouvait pas lui faire de mal. Et voyons les choses en face, si James avait laissé l'Impala c'est lui qui aurait du prendre le taxi, or, lui il avait passé sa matinée à faire des recherches pour traquer de nouveaux démons. Enfin, il n'était même pas nécessaire de donner d'explications, ou autres justifications. La voiture était à LUI point final.

La discution tourna de nouveau autour de la chasse aux démons, comme bien souvent entre les frères Cook. Preston déclara que les traces de boules de feu étaient à approfondir. Il faut dire qu'à la sortie de ce bar qui grouillait de démons, il n'était pas rare de retrouver au petit matin des carcasses calcinées de pauvres mortels qui ne se doutaient pas de la nature de leurs adversaires. Ou bien simplement un petit tas de cendre çà et là... Il était carrément impossible de les détruire tous d'un seul coup, mais si jamais, un soir comme cela, ils pouvaient toujours y passer pour faire un peu de ménage.
Les filles... Non, je ne parle pas au sens large du terme. Lorsque Preston déclara "Les filles" dans ce cas là il voulait parler de Echo et Elizabeth, et ça Jason le saisit immédiatement. Elles chassaient avec eux les démons. Ils étaient tous amis et sillonaient les routes. D'un commun accord ils s'étaient installés ici, à San Francisco. Mais pour Jason, "les filles" ce n'étaient pas seulement des amies. Enfin, pour Echo, c'était clair et net, une amie et rien de plus. Pour Elizabeth... Ils étaient sortis ensemble quelques temps, avant que Jason la quitte sans donner de raison. Mais on était bien loin des malaises dans le genre "Je l'aime encore" ou bien "Je ne peux plus la voir" désormais ils étaient amis et ne mettaient pas leur love story sur le tapis pour casser le groupe que tous les quatre ils formaient.
Jason hocha la tête, complètement d'accord pour prévenir les filles, elles étaient bien souvent d'un aide précieuse il faut dire.

« Ouais, en ce moment on parle beaucoup des disparitions de maris aux infos. Elles sont sûrement allées approfondir là-dessus elles aussi. »

C'était souvent comme ça, ils prenaient le faits divers qui avait l'air le plus surnaturel possible et qui semblait le plus dangeureux et répétitif et ils s'y attaquaient. Voila pourquoi souvent, sans même se concerter, les quatres chasseurs faisaient les mêmes recherches.

Lorsque James commença à parler de la brune sexy, Preston adopta son petit air qu'il adoptait toujours dans ce genre de situation. Il faut dire que Preston n'était pas du tout du genre "aventures d'une nuit". Contrairement à James et ce numéro pouvait en témoigner. Il esquissa un sourire et regarda son frère lui dire de se taire et de manger tout en lui tendant la moitié de son croissant. Ah, il avait bien vu que son grand frère avait encore faim. Sans se faire prier, James prit la moitié du croissant, lançant un petit regard de remerciement à Preston. Pas ce bref merci qu'on dit à tout va, un merci un peu plus solennel sans tomber dans des "clichés émotions" digne de films américains.

« Merchi »

Dit tout de même Dean, qui avait déjà entamer son croissant. Ah, toujours entrain de bouffer celui là !

J'imagine que ces indices sur la présence de sirènes sont dûs à la proximité de la mer, et des espaces humides ... Mais rassures toi, t'as rien à craindre, tu n'es pas marié !

Il fallait bien qu'il lance une petite blague non ? James finit son croissant, faisant comme si il n'avait pas vraiment écouter (une bonne partie de son attention étant tout de même retenu par le croissant) puis il ajouta, décidant de ne pas relever la blague, reprenant son air sérieux :

« Je pense aussi. Après il faudrait savoir pourquoi ces six hommes ont disparut à ce moment là et de manière tellement rapprocher. Je ne sais pas si tu as vu, mais j'ai lu qu'ils avaient tous disparus en deux semaines seulement. »

James finit son croissant, s'essuya rapidement les mains et avala bruyemment. Puis, il releva les yeux sur Preston et ajouta :

« Fort heureusement d'ailleurs, nous ne sommes pas mariés ni l'un ni l'autre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: “ Café du centre ville, 10 : 30 a.m ” [Preston R. Cook]   

Revenir en haut Aller en bas
 
“ Café du centre ville, 10 : 30 a.m ” [Preston R. Cook]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» [21-22/08/2010]-->orkatitude day III
» [Centre Ville] Le lendemain des révélations (1er Partie en ville) [Privée Alois & Elena]
» [Mahri-Nui] Centre-ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: San Francisco :: Centre ville :: Café-
Sauter vers: